Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire

Parution de Django Reinhardt

Publié dans Auteur | Laisser un commentaire

Commande du livre

Publié dans Auteur | Laisser un commentaire

Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire

Caricature de Ralph Soupault parue dans Jeunesse – hebdomadaire de la génération 40 du 2 août 1942. « Il étale dans un peu toutes sortes de périodiques ses dessins vigoureux, peuplés de nez crochus et de mains rapaces » Pascal Ory.

Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire

Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire

Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire

Le 28 avril 2020, à 20h45, sera diffusé sur la chaîne « RMC – Découverte », un documentaire : « 1940 : les Français sur les routes de l’Exode ». Il comporte mon témoignage à partir de mon livre mémoriel Mon exode de juin 40, OREP éditions.

 

Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire

«C’est dans son appartement de l’avenue de Friedland, à Paris, qu’Eddie Barclay me reçoit, très aimablement. Devant un pastis – étiquette Barclay –, nous évoquons ses débuts dans l’organisation des clubs Eddie Barclay. Mais j’ai vite compris qu’il ne souhaitait pas s’étendre sur le club de la période de l’Occupation, ni sur le florissant cours de danse de la rue Boissière, dont je connais tous les détails, grâce notamment au saxophoniste Roby Davis, au clarinettiste Claude Abadie et au contrebassiste Emmanuel Soudieux, qui s’y sont produits. »

 

Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire

Le texte est bloqué au pied des rotatives de l’imprimante ; recours au teasing en attendant des jours meilleurs. Bientôt l’extrait N° 2.

« Commençons par Michelle Vian, personnage de choix dans la tribu des zazous du Pam-Pam, café des Champs-Élysées, où elle trônait au côté de Boris, son mari. Le contact fut établi par Claude Léon, le meilleur ami de Boris, et Michelle me proposa un rendez-vous à La Rotonde Vavin du boulevard Montparnasse, le 10 octobre 2008. C’est un café où elle se retrouvait souvent avec Boris, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir. Première rencontre un peu froide. J’évoque notamment le Referendum en forme de ballade, qui valut à Boris Vian un second prix au concours du Hot Club de France de mars 1944 et le Traité de Civisme, écrit dans les années 1950, après leur divorce. Seconde rencontre le 28 octobre 2008 ; j’ai rendez-vous avec Michelle au 137, Bd Montparnasse, à Paris, où elle vit, dans un tout petit appartement. Devenue presqu’aveugle, Michelle s’est organisée pour déchiffrer quelques textes grâce à une loupe, et à une tablette-support. Mais c’est à l’écoute de la radio, qu’elle passe l’essentiel de son temps. Nous allons rejoindre à pied la brasserie La Rotonde Vavin, très proche. Michelle marche, à mon bras, aidée de sa canne blanche. Je dois dire que ce n’est pas sans émotion, que je progresse ainsi, doucement, avec Chloé de L’Écume des jours… »

Publié le par gerardregnier | Laisser un commentaire